Accueil du site > Productions et Publications > Mildiou : Traitements à faible impact environnemental

Mildiou : Traitements à faible impact environnemental

Recherche sur les traitements à faible impact environnemental dans la lutte contre le mildiou dans les vignobles.


Ecole d’Agriculture
Lieu : Stage de Master
Domaines : Viticulture biologique, Biodynamie, Lutte chimique,


Natalia LÓPEZ a réalisé une étude de fin de Master à l’École Supérieure d’Agriculture d’Angers (France) et à l’Università Cattolica del Sacro Cuore di Piacenza (Italie) sur des traitements contre le Mildiou à faible impact environnemental. Le Domaine de la Chapelle a l’honneur de donner ici la parole à Natalia LÓPEZ afin de diffuser au mieux ces informations aux viticulteurs qui seront intéressés, mais également toutes les autres professions concernées (dont enseignants).

 Mots clés

Mildiou, viticulture biologique, biodynamie, lutte chimique, alternatives au cuivre, Mycosin, micro-organismes efficaces.

 Introduction

Le mildiou, causé par Plasmopara viticola, est une maladie originaire d’Amérique provoquée par un champignon de la vigne. Une infection grave peut provoquer des feuilles qui tombent prématurément, ce qui réduit le rendement et la teneur en sucre des baies. Exposer les grappes restantes aux coups de soleil, tandis qu’une perte totale des récoltes peut se produire si une infection grave n’est pas prise en charge, en particulier autour de la floraison.

Le contrôle de la maladie est réalisé par les applications de fongicides. En viticulture biologique, les substances les moins dangereuses sont autorisées, mais pour le moment, un des plus grands défis auquel l’agriculture biologique est confrontée est l’éradication de l’utilisation de substances non respectueuses de l’environnement, sans pour autant compromettre la production.

Les traitements à base de cuivre sont les plus utilisés en agriculture biologique, cependant le cuivre est un métal qui s’accumule dans le sol. Et quand il est présent dans des concentrations trop fortes il peut causer un impact sur la diversité du milieu.

Depuis longtemps, des stratégies alternatives au cuivre faites à base d’extraits végétaux, d’argile et de substances déclenchant le système immunitaire naturel de la vigne, sont en cours de développement partout dans le monde, alors que leur efficacité est encore controversée, ce qui représente des risques que tous les producteurs ne sont pas prêts à prendre.

Jusqu’à ce que de nouveaux produits plus respectueux de l’environnement puissent garantir la production et alors remplacer l’utilisation du cuivre, la détermination prise par la Commission de la Communauté Européenne et d’autres organismes de certification, est de fixer une limite sur l’utilisation du cuivre. La limite établie pour l’agriculture biologique en Italie est de 6 kg de Cuivre / ha / an (règlement CE n ° 473/2002), tandis que les organismes de certification pour la biodynamie établissent une limite de 3 kg de Cuivre / ha / an.

Pour tout cela, ce projet d’étude à visé à vérifier l’efficacité de certains de ces traitements alternatifs en développement dans les conditions spécifiques d’un vignoble biodynamique d’un domaine vitivinicole. Il s’agit d’évaluer la possibilité de changer le traitement utilisé au Domaine pour la lutte contre le mildiou, et d’acquérir plus d’informations sur les produits testés dans cet essai et leur mise en ouvre pour des futures recherches conduites pour le remplacement du cuivre.

 Description

En cherchant des solutions pour le remplacement du cuivre sur un Domaine viticole dans le Trentino-Alto Adige, en Italie, l’essai a été réalisé du débourrement jusqu’à la récolte de la saison 2010, dans un vignoble expérimental du Domaine.

Trois stratégies différentes pour le contrôle du mildiou ont été testées dans cet essai en plus de la stratégie utilisée par le domaine.

 Buts de l’étude

Évaluer l’efficacité de certains traitements à faibles impacts environnementaux présents sur le marché, afin de lutter contre le mildiou dans le vignoble. Produits testés : Mycosin Vin ® et Micro-organismes efficaces (EM)®.

 Méthodes et techniques

Quatre stratégies étaient évaluées dans cette essai :

- T1 Domaine
- T2 EM
- T3 EM+Cu
- T4 Mycosin.

L’essai s’est déroulé en trois étapes principales :
- 1. Application des traitements au cours de la saison selon les prévisions météorologiques (total de 11 applications).
- 2. Monitorage de diffusion et classification de la sévérité des infestations du mildiou au cours de la saison.
- 3. Analyses complémentaires : Nutrition des feuilles (N (Dumas Méthode), P, K, Ca, Mg, S, Fe, B, Mn, Zn et Cu (Emission Optical Spectromètre), SPAD analyse (coprophile content) et analyse des grappes à la récolte (fertilité, poids moyen des baies, poids moyen de la grappe, productivité, sucre °Bx, pH, acidité).

 Résultats

Des différences significatives ont été trouvées entre les différentes stratégies évaluées pour le contrôle du mildiou après véraison. Les résultats consistant en la perte de qualité des grappes et l’attaque de mildiou dans certaines des stratégies (Témoin, EM, EM+CU).

PNG - 129.3 ko
Diffusion et gravité de l’infestation tardive du mildiou dans les feuilles

Les valeurs indiquées dans le graphique correspondent aux valeurs de la moyenne, tandis que les lettres au-dessus des barres indiquent la différence correspondant aux différences significatives après le test SNK avec un p<0.05

Production
StratégiesFertilitéPoids moyen des baies - gPoids moyen des grappes - gProduction per vigne - kg
Domaine 0.914 2.101 (a) 265 (c) 2.037 (b)
EM 1.030 1.790 (a) 202 (b) 1.637 (b)
EM + Cu 0.927 2.148 (b) 222 (bc) 1.512 (b)
Mycosin 0.881 1.861 (a) 257 (c) 1.844 (b)
Témoin 0.788 1.735 (a) 130 (a) 0.752 (a)
F 1.581 ns 4.918 ** 12.365 ** 7.697 **
Qualité de grappes
StratégiesSucre - BrixpHAcidité - g/LSucre/Acidité
Domaine 21.01 (c) 3.21 8.05 (a) 2.635 (c)
EM 19.30 (ab) 3.12 9.51 (a) 2.063 (b)
EM + Cu 20.34 (bc) 3.18 8.57 (a) 2.401 (c)
Mycosin 21.19 (c) 3.20 8.04 (a) 2.667 (c)
Témoin 18.82 (a) 3.15 11.21 (b) 1.720 (a)
F 6.739** 2.101 ns 9.618 ** 14.912**

F= Fisher ; * = significance avec p<0.05 ; ** = significance avec p<0.01. Les lettres à côté des valeurs de la moyenne correspondent aux différences significatives après le test SNK avec un p<0.05.

JPEG - 236.7 ko
Feuilles atteintes par le mildiou après l’infestation tardive
Photo : Natalia LÓPEZ

 Conclusions

Mycosin Vin ® est le produit qui a obtenu les meilleurs résultats de l’essai, lesquels étaient statiquement comparables à ceux obtenus par la stratégie qui a représenté le programme utilisé par le domaine. Les obstacles les plus importants qui empêchent ce produit d’être un remplacement possible au cuivre, sont associés aux quantité élevées nécessaires pour son efficacité, les coûts de production et à la facilité de son application.

Les stratégies testant avec le produit EM ® (Micro-organismes efficaces) ont démontré un contrôle insuffisant de la maladie. Les fortes infestations tardives de mildiou pourraient être attribuées à un manque d’efficacité du produit (à confirmer dans d’autres essais), une faible persistance du produit dans les feuilles ou une stratégie d’application insuffisante du produit.

 Télécharger

PDF - 1.1 Mo
Condensé du projet
PDF - 1.7 Mo
Projet complet
Anglais









Natalia LOPEZ,
date de publication : 8 novembre 2010,
date de dernière mise à jour : 11 novembre 2010

Contacts >>>


Soutenez l'association en partageant cette page autour de vous :

Documents à télécharger

Cherchez parmi 19 articles :




Les concepts abordés
sur cet article

Mildiou, Alternatives au cuivre, Mycosin, Micro-organismes efficaces,

Le matériel abordé sur cet article

Fongicides, Analyses à l’oeil, Analyses en laboratoire, Analyseur SPAD, Spectrométrie,